Début 2016, en plein coeur du mois de janvier, et alors que je rentrais tout juste des USA pour quelques semaines en France, l’une de mes meilleures amies me propose de la rejoindre pour un long week-end à Marrakech. À 90 euros l’aller retour depuis Paris, je n’allais surement pas me priver ! Surtout qu’avec ce petit séjour au Maroc, j’allais pour la première fois poser les pieds sur le continent africain. C’est donc avec une certaine impatience que je bouclais mon sac pour Marrakech, ville qui m’aura littéralement charmée au court d’un week-end, au final, bien trop court !

Marrakech

Marrakech

Marrakech, une arrivée chaleureuse

À peine arrivée à l’aéroport, je suis obligé de constater que Marrakech, si ce n’est le Maroc dans son ensemble (?), me semble beaucoup plus développé que l’image que je m’en était faite. Bien loin de mes souvenirs d’Asie, la route qui nous mènera de l’aéroport à la Médina, le coeur historique de Marrakech me  donne des impressions de flambant neuf !

Dehors, je sens la chaleur ambiante qui me caresse le visage. Un régal après avoir quitté la pluie et la grisaille de Paris. Une première impression donc extrêmement positive, et qui se confirma par l’accueil immédiat dont nous ont fait preuve les locaux. Sourires en pagaille, humour et gentillesse gratuite à chaque coin de rue, je suis surpris, j’arrivais avec une certaine réserve suivant plusieurs commentaires que j’avais pu glaner à droite à gauche sur d’autres blogs et sur le net.

Cette impression restera tout au long du week-end : qu’il s’agisse des passants, des commerçants de rue, ou des professionnels du tourisme, j’ai trouvé les marocains très sympathiques, ouverts à l’échange et franchement pas insistants côté business et marchandage. À titre d’exemple, lorsque l’on déambule sur les marchés au coeur de la médina, bien entendu des dizaines de vendeurs essaient de vous attirer dans leurs boutiques, mais un simple « non merci » suffit à couper court à la discussion. On est bien loin des « tuk-tuk sir » du Cambodge pour ceux à qui l’image parle 😉

Dans la médina de Marrakech

Dans la médina de Marrakech

Où dormir à Marrakech au Maroc ?

Je vais être totalement honnête, ayant rejoins une amie pour ce voyage, je ne me suis pas du tout occupé de la partie logistique. Quoi qu’il en soit, je suis obligé de vous parler de notre hébergement, le Riad Quara, situé en plein coeur de la Médina.

Pour ceux qui se posent la question, le riad n’est autre que le bâtiment traditionnel que l’on trouve dans les médinas (les centre historiques) des villes au Maroc. Pour faire simple, le riad, c’est l’image intacte que vous avez du Maroc et du Moyen-Orient. L’architecture, l’agencement, les lumières, les odeurs, je n’étais vraiment pas familier avec ce type d’ambiance et j’ai immédiatement été subjugué par le riad en lui-même.  D’autant plus qu’étant un groupe assez nombreux, nous avions privatisé l’ensemble du riad, donc plutôt sympa pour s’y sentir comme à la maison.

La ville compte des dizaines de riads disponibles à la location. Évidemment il m’est difficile de comparer le riad avec les hébergements plus classiques que l’on trouve à Marrakech, puisque je n’y ai jamais mis les pieds, mais j’imagine que si l’on recherche une expérience authentique et dépaysante, digne d’un compte des mille et une nuits, c’est vers le riad qu’il est le plus intéressant de se tourner.

Que faire à Marrakech ?

Venons-en au vif du sujet, que faire et que voir lors d’un long weekend à Marrakech ?

Se perdre dans la médina

La médina, le coeur historique de la ville de Marrakech est entourée de remparts et est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est une longue balade plutôt sympas qui vous attend donc derrière ces murs. Accessible uniquement à pieds, j’ai adoré m’y perdre aussi bien en début qu’en fin de journée.

Boire un verre sur la place Jemaa-el-Fna

La place Jemaa-el-Fna, c’est la grande place de la Médina de Marrakech. On y trouve de tout, du bon et du moins bon. Passé les attrapes touristes, il n’en reste pas moins une place magnifique, colorée, vibrante et animée tout au long de la journée. Mon souvenir préféré ? Prendre un verre au coucher du soleil sur le toit d’un des cafés entourant la place. Essayez le thé à la menthe : une tuerie locale.

Place Jemaa-el-Fna

Place Jemaa-el-Fna

Les marchés et les souks

Ils sont omniprésents, mais on y trouve toujours plus ou moins la même chose : des babouches et des sacs, destinés principalement aux touristes. Ça devient donc vite répétitif, mais de temps à autre on trouve des boutiques un peu plus typiques avec des poteries, des épices, des légumes, de la viande, etc.

Si vous souhaitez acheter quelque chose au Maroc, travaillez bien vos talents de négociateurs, car négocier, c’est un sport national ici. C’est super fun, ça se passe toujours avec le sourire, mais il n’en faut pas moins être un poil agressif dans sa technique de marchandage puisqu’avec nos belles petites têtes de français, les prix vont du double au triple par rapport à la valeur réelle du produit.

Le quartier des tanneurs

Toujours dans la médina, vous aurez peut-être envie de découvrir le célèbre quartier des tanneurs. Car oui, le sac que vous venez de marchander à mort juste au dessus, il a d’abord fallu le fabriquer, et son cuir vient sûrement d’une biquette bien faisandée dont on aura préparé la peau dans le quartier des tanneurs.

Arrivée devant la porte d’une de ces « entreprises » très artisanales, un gentil marocain distribuait des tiges de menthes aux touristes blancs fragiles qui risqueraient de tourner de l’oeil à cause de l’odeur qui plane sur la région. J’ai trouvé tout ça un peu ridicule, déambuler avec sa tige de menthe sous le nez au milieu de ces marocains qui triment toute la journée les mains, les pieds dans des bassins de chaux sans dire un mot. J’ai donc pris mon courage à deux narines et refusé la tige de menthe. Oui ça chlingue, mais bon … on en sort vivant sans pour autant passer pour un gus aux yeux des locaux.

Le quartier des tanneurs

Le quartier des tanneurs

Les bains de Marrakech

Pour moi, c’était vraiment l’expérience à vivre ! Aller se faire masser dans les bains de Marrakech. Un après-midi de fou rire à se faire poncer le dos avec du « papier de verre » puis se faire asperger alternativement d’eau très froide ou très chaude. Le massage à la fin est tout de même fort agréable, et la peau indéniablement plus douce. Des barres de rire.

Visiter le jardin Majorette

À quelques minutes en taxi depuis la médina. Ce jardin fut la demeure du peintre Jacques Majorelle de 1919 à sa mort avant d’être rachetés par Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé. C’est magnifique.

En trois jours, c’est tout ce que nous avons eu le temps de faire. C’était évidemment bien trop court et je n’ai qu’une envie, celle de pouvoir revenir, non seulement à Marrakech, mais d’une façon plus générale au Maroc et de sortir de la ville pour aller explorer l’ensemble du pays. Si vous avez un projet similaire, sachez que vous pouvez réserver à l’avance une voiture sur place et que le permis de conduire français y est reconnu. Alors n’hésitez pas, et foncez les yeux fermés.

PS : oui, les photos sont vraiment nazes, j’ai réussi à oublier mon appareil avant de partir, me laissant avec un vieux Huawei à moitié cassé pour faire le boulot …

Abonnez-vous à la newsletter du blog
Soyez averti des dernières news du blog, articles, photos et vidéos. Zéro spam.

A propos de l'auteur

Breton d'origine, je pars étudier dans le grand nord en Finlande en 2011. C'est le déclic. Plus que le simple voyage, j'aime poser mes valises dans une contrée lointaine et partager la vie des locaux. Grèce, Nouvelle-Zélande, Cambodge et désormais les USA, la vie d'expatrié n'a jamais été aussi excitante. Je garde une trace de ces tranches de vie à travers ce blog et je partage photos, vidéos, infos & conseils pour celui qui souhaite se lancer dans l'aventure ou tout simplement s'évader quelques instants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.