Magiques, transcendants, parfois mystérieux, les temples d’Angkor sont uniques. Certains n’hésitent pas à les qualifier de 8ème merveille du monde. Et chaque voyageur qui atteint le pinacle d’Angkor Wat, qui gagne la cour supérieure du Bayon ou qui se perd entre les lianes du Ta Prohm sera d’accord avec moi pour affirmer que cet endroit ne laisse personne indifférent.

Coeur archéologique majeur de notre planète, berceau de la civilisation pré-industrielle la plus avancée et site sacré pour tout un peuple, les temples d’Angkor intriguent, émerveillent et attirent les foules et les touristes. Chaque année, le Cambodge accueille environ 4 millions de touristes, et plus de 98% d’entre eux se rendent aux fameux temples d’Angkor. Des foules parfois insupportables et des temples bondés qui rappellent la place du Sacré Coeur à Montmartre en plein Paris, loin, très loin des aventures d’Indiana Jones et de l’idée que vous vous étiez faite des temples d’Angkor. Car s’il est clair qu’on ne peut égoïstement empêcher les autres touristes de se rendre sur ces pierres d’un autre âge, on s’est quand même tous demandé à quoi pourrait ressembler la visite de ces incroyables temples seul, en tête-à-tête avec soi-même, tels les archéologues qui découvrirent ces enceintes sacrées ensevelies au fond de la forêt.

Et bien, sans aller jusque là, sachez qu’il est encore aujourd’hui tout à fait possible de découvrir la plupart des temples seul, ou presque, sans apercevoir le moindre bus, tour groupé, famille avec enfants qui chialent et autres sources de bruit qui peuvent nuire à l’expérience sensorielle que sont les temples d’Angkor. Car oui, pour apprécier Angkor à son maximum, on regarde, mais surtout on écoute, on sent et on touche (en faisant gaffe de ne pas dégommer une pierre sur son passage). Je suis allé quatre fois sur le site des temples d’Angkor, en haute comme en basse saison et j’ai toujours réussi à m’en sortir et à vraiment profiter de mes visites. Voici mes petits secrets pour éviter la foule sur les temples d’Angkor.

Angkor Wat première terrasse

Deux personnes sur la première terrasse d’Angkor Wat. On a vu pire !

La période de l’année

C’est une évidence, Angkor fonctionne par saisons et s’y rendre la semaine de Noël, c’est comme aller sur les plages du sud de la France un 15 août : c’est archi bondé. La haute saison pour visiter les temples d’Angkor correspond à la saison sèche, à savoir de novembre à mars. Durant cette période, il est tout à fait possible d’appliquer la plupart des astuces que je vais décrire ci-dessous, sauf peut-être durant les quelques pics de fréquentations que sont la fin du mois de décembre et le début du mois de janvier, ainsi que la semaine du nouvel an chinois.

Durant le reste de l’année, le site est d’ores et déjà beaucoup plus paisible. On note un retour de fréquentation durant les mois de juillet/août, qui correspondent à l’été en Europe et en Amérique du Nord : les gens partent en vacances. Avril, mai et surtout septembre sont probablement les mois les plus calmes.

Oui, mais c’est la saison des pluies !

Et alors ? C’est le prix à payer pour éviter la foule ! En plus, seuls les mois de septembre/octobre sont véritablement touchés par de fortes pluies. Le reste de la mousson ne consiste qu’en quelques averses d’une heure ou deux en fin de journée. Rien de bien méchant, d’autant plus que le spectacle est saisissant. La campagne est verdoyante et croyez-moi, visiter un temple sous l’orage est le meilleur moyen de ressentir, de vibrer sous la magie des lieux, bien plus qu’en saison sèche.

Angkor, visiter les temples librement

Cela peut paraître évident, mais si vous recherchez la tranquillité lors de votre passage à Angkor, n’achetez pas une visite au sein d’un groupe ou en montant dans un bus ! Il est très facile de découvrir le site par ses propres moyens, complètement seul, ou accompagné d’un guide, qui lui saura où vous emmener pour contourner le flux de touristes.

Angkor, quel temple à quelle heure ?

C’est ici le nerf de la guerre. Le coeur du sujet. Comment s’organiser pour éviter la foule et les touristes ? Il suffit de connaître le « sens » habituel que la plupart des touristes suivent pour visiter les temples d’Angkor, et le prendre… dans l’autre sens ! Si vous pensez que ces astuces sont dépassées, et bien détrompez-vous. D’une part car même si elles se « véhiculent » de voyageur à voyageur, la plupart des gens ont du mal à sortir leur nez de leur guide touristique, ou tout simplement ne se souviennent pas de ce qu’on leur a raconté.

Lui : Mon coeur, c’était quoi le nom du temple qu’on nous a conseillé pour le lever du soleil déjà ?

Elle : Euh… Je ne sais plus.

Lui : Bon, on se fait Angkor Wat alors ?

Elle : Bah… Oui.

Preah Khan, Phnom Bok, Ta prohm, Bayon, Baphuon, Banteay Samre, Angkor Wat, Ta Keo, Ta Nei, etc. sont autant de noms de temples qui pour le moment vous parlent autant qu’une coquille d’huître vide. Pensez donc éventuellement à vous envoyer cet article sur votre boîte mail pour y avoir accès le jour où vous en aurez besoin…

– Où se rendre pour le meilleur lever de soleil et pour éviter la foule ?

1. Angkor Wat : Le grand classique. Pourquoi ? Tout simplement car c’est le seul temple dont l’entrée principale est construite à l’Ouest. Le soleil se lève donc derrière le temple et le spectacle est effectivement saisissant, lorsque tout l’édifice se reflète dans la limpidité du bassin du versant ouest. Ce qui explique que ce soit aussi l’endroit avec le plus de touristes. Si vous avez plusieurs jours de visite sur Angkor, je vous recommande quand même ce lever de soleil qui en jette, malgré les foules, soyons honnêtes.

 2. Bayon : Le Bayon (avec Angkor Wat et Ta Prohm) fait partie des grands principaux temples. En d’autres termes, tous les visiteurs y vont. Historiquement, ce temple se visite dans la matinée. Il est souvent assez chargé entre 9h et 11h30. En revanche, à l’aube, il n’y a jamais personne et c’est l’un des endroits idéaux pour commencer la journée. Ici, pas de lever de soleil resplendissant, mais une atmosphère tout à fait singulière lorsque les centaines de visages de Avalokitesvara se découvrent dans la lumière du jour.

3. Ta Prohm : Le dernier des gros temples, il voit des centaines de touristes chaque jour… Mais seulement à partir de 8h30. Se rendre au monastère de Ta Prohm au lever du soleil est l’un de mes meilleurs souvenirs à Angkor. L’ambiance est magique, et se retrouver seul dans ce labyrinthe de pierres, de lianes et de racines enveloppées dans la brume est un souvenir que je garderai longtemps en tête.

4. Banteay Srei : La citadelle des femmes reste l’un de mes monuments préférés à Angkor. Vous avez sûrement entendu parler de ses sculptures qu’on dit tellement précises que seule la main d’une femme aurait pu en être la créatrice. Et bien oui, le Banteay Srei est beau, mais il est surtout très tranquille en début de matinée. Le temple est très petit, l’encombrement est donc assez rapide. Le lever du soleil est le seul moment de la journée où vous pourrez admirer la finesse de Banteay Srei sans personne autour de vous.

5. Preah Khan : Voici un temple qu’on ne sait trop classer parmi les temples majeurs ou parmi les temples mineurs. Une chose est sûre, sa surface est très grande et vous y rendre à l’aube est une sécurité certaine pour vous garantir un énorme temple à vous tout seul.

5. Srah Srang : C’est un bassin et non un temple, mais le réservoir de Srah Srang est orienté sur une ligne est-ouest qui fait que lorsque l’on se positionne à l’ouest du bassin, le soleil se lève derrière et reflets et couleurs nous font vite oublier qu’aucune vielle pierre n’apparaît dans ce paysage très bucolique.

6. La Terrasse des Éléphants : Un autre endroit où vous serez seuls au monde pour admirer le soleil se lever sur la région. Ne sous-estimez pas ce lieu, qui à première vue peut vous sembler dénué d’intérêt pour un lever de soleil. Laissez parler votre imagination et représentez-vous, au centre de cette immense terrasse, à la place du roi lorsque les rayons du soleil viennent vous caresser le visage. Les dimensions donnent le vertige et soyez certains qu’un lever de soleil sur la Terrasse des Éléphants fait autant, si ce n’est plus, d’effet que n’importe quel autre lieu mentionné ci-dessus.

– Où se rendre aux heures pleines pour éviter la foule ?

Entre 9h et 11h30, puis entre 14h30 et 17h, fuyez les temples les plus célèbres pour vous retrouver sur les petits temples oubliés que personne ne visite jamais.

1. Angkor Thom : Par exemple, si vous vous êtes réveillés sur le Bayon, profitez-en pour continuer dans toute la cité d’Angkor Thom. Lorsque les premiers touristes arrivent au Bayon, c’est le moment pour vous de continuer votre route vers le Baphuon puis tous les petits temples de la grande cité. Ils sont nombreux et surtout la plupart sont vraiment enfouis dans la jungle. Je ne comprends toujours pas pourquoi personne ne va jamais les voir, ils sont vraiment chouettes. Ressortez de la forêt en fin de matinée et terminez par la Terrasse des Éléphants sur les coups de midi : les bus seront déjà rentrés en ville pour le déjeuner.

2. Le « haut » du Grand Circuit : Si vous avez commencé la journée soit sur Preah Khan, soit sur Ta Prohm, il va falloir concentrer toute votre journée sur une combinaison entre ces circuits classiques que l’on appelle le grand et le petit circuit, en faisant une boucle ralliant les deux portions « nord » de ces deux circuits. En d’autre termes, depuis Ta Prohm, revenez en arrière pour faire la pyramide de Ta Keo puis Ta Nei. Repartez ensuite par exemple vers Banteay Kdei, Pre Rup, Bantaey Samre sur l’heure du déjeuner puis le Baray Oriental. Dans l’après midi, continuez avec Ta Som, Neak Pean et finissez par Preah Khan. Si vous aviez commencé par Preah Khan, faites la même chose dans le sens inverse. Attention, le Ta Prohm ferme à 17h30 et non à 18h comme la plupart des autres temples.

3. Les temples éloignés : Si vous avez commencé votre journée du côté de Banteay Srei, prenez votre temps pour revenir tranquillement vers la partie nord du grand circuit. Commencez par Kbal Spean, qui même s’il y a du monde reste différent des temples puisqu’il s’agit d’un chemin longeant une rivière. Prenez ensuite votre temps pour vous promener dans les villages ou les alentours dans l’après midi, et ne revenez vers les temples qu’à partir de 15h30 via Phnom Bok puis Banteay Samre en fin de journée.

4. Le groupe de Rolouos : Le groupe de Rolouos se trouve à une dizaine de kilomètres à l’est de Siem Reap. Les temples de cette petite cité correspondent à la première capitale khmère de la région. Ce sont les plus anciens temples d’Angkor. Ils sont souvent visités le premier jour, comme une introduction à l’architecture khmère, ou bien pas visité du tout par beaucoup de visiteurs, car ils sont un peu excentrés et jugés moins impressionnants qu’un Bayon ou un Angkor Wat. Ils sont pourtant vraiment sympas et beaucoup moins fréquentés que les temples majeurs. Si possible, allez découvrir le temple de Lolei, le Bakong et le Preah Koh dans l’après-midi (en vélo c’est super). Autre possibilité, coupler la visite du groupe de Rolouos avec le village flottant de Kompong Phluk ou Kompong Khleang qui se trouvent dans la même région.

– Où se rendre à midi pour éviter la foule ?

C’est le moment à nouveau de se concentrer sur les gros temples. Il fait chaud, les temples exposés comme le Bayon peuvent être éprouvants à cette heure de la journée, mais c’est une garantie de solitude ! Même Angkor Wat semble beaucoup plus calme sur l’heure de midi. Pour Ta Prohm et Preah Khan, c’est un peu moins vrai. Les temples étant ombragés par la végétation, certains groupes en profitent aussi à cette heure-ci.

– Où se rendre pour voir le plus beau coucher de soleil et éviter la foule ?

1. Angkor Wat : Naïvement, beaucoup se retrouvent devant Angkor Wat vers 17h, comme pour le lever du soleil, alors que le soleil se trouve derrière vous ! Les lumières sont jolies, mais rien de bien extraordinaire. En revanche, c’est le moment de se trouver dans l’enceinte d’Angkor Wat, notamment au niveau du pinacle, tout en haut, où la vue est superbe.

2. Phnom Bakheng : Phnom Bakheng, c’est le même topo qu’Angkor Wat le matin, il y a du monde, vraiment beaucoup de monde, mais c’est beau.

3. Phnom Bok : L’une des meilleures options, mais pas la plus pratique. Il faut redescendre les marches à la tombée de la nuit, et le temple est assez éloigné, le retour peut être un peu long. En revanche, vous êtes en hauteur et vous avez une belle vue sur les environs.

4. Pre Rup : Je l’ai fait pour la première fois la semaine dernière. Que dois-je dire… D’une part, le temple de Pre Rup est loin d’être mon préféré en temps normal. Ensuite, Phnom Bakheng était fermé ce jour là, ce qui a attiré pas mal de monde sur les remparts de Pre Rup. C’était bruyant, désagréable et le soleil se couche sur les arbres. Bref, rien de mémorable !

Il existe d’autres options, mais je n’ai pas encore eu le temps de tout faire ! On dit du bien de Phnom Krom. Si le coucher du soleil en lui même n’est pas votre priorité, pensez à tous les temples principaux qui se vident en fin de journée. Par exemple, Preah Khan est très agréable vers 17h.

La campagne à Angkor

Rien de tel que de s’écarter une heure ou deux dans la campagne pour se retrouver face à une solitude presqu’angoissante.

Exemple d’itinéraire en 3 jours de visite

Voici un exemple de ce qu’il est possible de faire en trois jours à Angkor. Vous remarquerez que tous les temples n’y sont pas. C’est en effet impossible de voir l’ensemble du parc en 3 jours. L’itinéraire ci-dessous, sera d’ailleurs pour beaucoup déjà trop chargé. Si vous pouvez couper les trois jours de temples par une journée de repos, n’hésitez surtout pas, on peut vite saturer des vielles pierres et le but n’est pas de tout faire pour tout faire, mais de bien faire ce qui vous plait, à votre rythme.

Jour 1

Bantaey Srei à l’aube

Phnom Bok et Bantaey Samre le matin

Groupe de Rolouos en début d’après-midi

Village flottant l’après-midi

Jour 2

Bayon à l’aube et Angkor Thom dans la matinée

Preah Khan à midi

Phnom Bakeng dans l’après-midi

Angkor Wat en fin d’après-midi

Jour 3

Ta Prohm à l’aube

Ta Keo et Ta Nei dans la matinée

Banteay Kdei à midi

Pre Rup, Mébon et Ta Som dans l’après-midi

Enfin, le dernier conseil que je puisse vous donner, est de ne jamais vous comporter comme un mouton. Il est possible que certaines des astuces ne fonctionnent pas le jour de votre venue pour X ou Y raisons. Il se peut qu’un jour un bus décide de vomir des dizaines de touristes à l’aube au Ta Prohm. Vous ne pouvez rien y faire, ils ont le droit, eux aussi, de découvrir ce sanctuaire au petit matin. Ne les maudissez pas si vous les voyez en arrivant sur le parking (vous n’aviez qu’à vous lever encore plus tôt d’abord !), faites demi-tour et revenez un peu plus tard. Vous êtes en vacances, vous n’êtes pas pressé, relax, tout ira bien, le parc est grand, profitez-en et éclatez-vous, car Angkor en vaut vraiment la peine.

Pour celles et ceux qui se sont déjà rendu à Angkor, avez-vous été gênés par l’abondance de touristes ? Avez-vous d’autres astuces à partager pour éviter la foule et rendre la visite de cet incroyable endroit la plus agréable possible ? Je vous écoute !

Abonnez-vous à la newsletter du blog
Soyez averti des dernières news du blog, articles, photos et vidéos. Zéro spam.

A propos de l'auteur

Breton d'origine, je pars étudier dans le grand nord en Finlande en 2011. C'est le déclic. Plus que le simple voyage, j'aime poser mes valises dans une contrée lointaine et partager la vie des locaux. Grèce, Nouvelle-Zélande, Cambodge et désormais les USA, la vie d'expatrié n'a jamais été aussi excitante. Je garde une trace de ces tranches de vie à travers ce blog et je partage photos, vidéos, infos & conseils pour celui qui souhaite se lancer dans l'aventure ou tout simplement s'évader quelques instants.

Articles similaires

17 Réponses

  1. Laurent

    Alors moi, j’ai une autre combine pour qu’il y ait un peu moins de monde, c’est d’y aller en 2000 ;-P (oui, je sais, je suis un peu énervant parfois 😉 ).
    J’ignore combien de personnes y allaient en 2000 (date à laquelle j’y suis allé, mais je suppose que tu avais compris) comparé à aujourd’hui, mais je trouvais déjà à l’époque que ça faisait du monde. Disons qu’Angkor Wat était blindé pour le coucher du soleil, sinon c’était bien raisonnable.
    Mais voilà, c’est la rançon du succès, à site exceptionnel, foule exceptionnelle également.

    Répondre
    • Tugdual PAUL

      Il y a certains jours où il y a du monde oui. On s’en rend surtout compte lorsque l’on passe à la billeterie. Une fois sur le parc c’est différent. On voit du monde surtout sur le chemin qui mène à Angkor Wat et au niveau de la porte sud d’Angkor Thom. Ensuite… si on applique ce que je raconte, on en arrive à s’y perdre tranquillement.

      Répondre
    • Edwige

      Alors… Je suis au regret de t annoncer… que t’es astuces ne sont malheureusement pas au goût du jour.
      Fin 2016
      On ne peut visiter que le temple d angkor mat pour le lever du soleil ( qui entre nous ne casse pas des briques) car TOUS les autres temples n ouvrent qu’ a 7h30 ce qui fait que si tu t es levé à 4h30 pour voir le lever et l observer jusqu a … 6h et que tu veux éviter la.foule donc tu ne visites pas anglo bat et ben tu te retrouves comme un.non a poireauter devant
      Donc économisé ta nuit. Levé toi pour être devant ton temple dédié pour 7h30
      Ensuite l’astuce du « on va au coucher… perdu ! BLINDE encore plus de monde que pour le lever. Genre blindé blindé blindé
      Ceci dit on peut rester dans la cour intérieur s y poser. Les couleurs sont belles. Chaudes et il y a beaucoup de singes qui y traînent c est plutôt sympa
      Les 3 temples principaux sont.blindés a n importe qu’elle heure. Donc visitez les car ils sont incontournables mais ce ne sera pas t’es préférés.
      La grande consolation réside dans les temples de la grande boucle,plus intimistes et moins visités ( en général mais tu n es pas a l abri de tomber sur un.bus chinois ou japonais )
      Mon préféré bansrei samre. Peu de monde et de supers couleurs de roches. Top pour faire de jolies photos au calme
      A ne pas confondre avec banque srei tout au nord… qu’ on a fait a l.ouverture avec un car de japonais ! Échec la.même pour la.rivière. Donc le.coup du « on se lève tôt on va au temple le.plus loin ca.marche» pas non.plus
      Voilà j espère que ca vous aura aidé
      Il faut accepter le fait que anglo est devenu une attraction touristique de masse et qu’ il n y a pas moyen de le.contourner pour les temples principaux. On peut s y essayer sur les autres temples avec de la chance t’en visite un.ou 2 quasi seul.
      L astuce c est de le prendre à la.cool cela reste un patrimoine d malade dans une campagne environnante superbe. C est très plaisant de d y balader
      Autre méga astuce LOUE UNE MOTO
      C est maintenant possible a 100% garanti de rentrer dans le site avec sa MOTO.
      Ce n est en aucun cas parce qu’ on est passé dans les mailles du filet. Il y a des check.point a chaque temple.
      C est possible de se déplacer avec sa propre.MOTO coût 8 dollars + 1 essence par jour contre 20 de tintin
      Et dernière astuce pour ne pas se lasser des temples. On se dit tous « Après une journée de visites un temple c est un temple» prendre un.pass 3 jours utilisable pendant 1 semaine. Car 3 jours NON CONSECUTIFS et alterne visite des temples avec une journée break ( campagne environnante magnifique. Journée shopping a siem reap et/ou détente avec massage . Visite au village flottant du lac tonle). Tout a fait possible en louant une MOTO.cela permet de « sortir des sentiers battus et de découvrir un.Peu plus le cambodge le vrai…
      Voilà les news pour 2016 !

      Répondre
      • Edwige

        Désolée pour les fautes et la syntaxe… Correction automatique oblige. J espère je tu pourras corriger et décrypter mon message !
        Merci pour ton.blog c est une mine de renseignements par contre pour angkor ce n est vraiment plus a la.page… le.tourisme.évolue vite au Cambodge j ai l.impression..

  2. Rachel @ Blog voyage Découverte Monde

    J’ai eu la chance de visiter le site en 2008 et à part sur Angkor Wat, au petit matin, nous avons été relativement tranquille tous les jours. Le site est tellement grand que nous pouvions facilement trouver des endroits pour être seules et profiter de l’énergie du lieu. Mais Amandine d’un sac sur le dos a écrit un article sur le réalité actuelle, surtout sur le temple Angkor Wat. Dans un tel contexte actuel, vaut mieux suivre tes conseils et visiter les temples dans le sens inverse. Et ça donne une autre perspective aussi de voir la lumière du jour se lever ou se coucher sur différents temples. Prochaine fois, je me dirige pour le lever sur le Bayon :) Merci pour tes conseils Tugdual :)

    Répondre
    • Tugdual PAUL

      Oui l’article d’Amandine est très bien même si elle est probablement tombée sur un très mauvais jour (au vu des photos), car même en pleine haute saison il y a quelques mois, je n’ai jamais vu les temples comme ça. Ou alors ils sont restés bloqué dans le flux sans jamais réellement pouvoir s’en echapper. Je ne sais pas. Le plus important dans ces conseils, ce sont peut-être les dernières lignes : il faut être réactif et ne pas suivre. Si vous voyez 3 bus arrêtés sur le parking du Ta Prohm, faites demi-tour et revenez plus tard. À bientôt :)

      Répondre
  3. Amelie - Voyagista

    Très bien comme article, j’en ait un en préparation dans le style, je te mettrai en lien pour avoir des idées différentes des miennes!

    Répondre
  4. Romain (la Thailande et l'Asie)

    Je vais pouvoir te dire ce que ton itinéraire donne, je suis à Siem Reap, demain on y va mollo, probablement que au lac mais après ce sera 3 jours de temples. Pour ma part je pourrais faire la comparaison avec il y a 7 ans, des retrouvailles presque « émouvante » car je ne pensais pas les revoir. (c’est rare que je revienne au même endroit, même si cela vaut le coup)

    Répondre
  5. Thomas

    Merci pour tous ces conseils. J’ai un peu de mal à me rendre compte de la taille des temples d’Angkor car pour y passer 3 ou 4 jours ça doit vraiment être très grand comme lieu.

    Répondre
    • Tugdual PAUL

      C’est effectivement immense ! Pour te faire une idée, Angkor Thom, la cité qui abrite entre autre le Bayon, est entourée de remparts longues au total de 12 kilomètres …

      Répondre
  6. Corinne

    Merci!!!
    Je vais tester tes circuits, en tous cas en partie, courant de ce mois…. Je te dirai, parce que, pour y être allée en novembre, lors de la Fête des Eaux (je sais, fallait pas !!!), je suis rentrée chez moi à Battambang passablement échaudée !!! 😉

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.