Derrière ce titre à l’humour très bas de gamme se cache un sujet qui pourtant risque de particulièrement vous intéresser, vous voyageurs en devenir dans ce superbe pays qu’est le Cambodge.

Que faire à Siem Reap en dehors de la visite des temples d’Angkor ?

Comment ça, que faire, vous entends-je marmoner ? Oui, pour la plupart d’entre vous, vous avez en tête l’idée de consacrer trois jours pleins à la visite des célèbres temples d’Angkor. D’ailleurs, vous avez appris par coeur toutes mes astuces pour visiter le site sans la foule ni le moindre touriste (bien joué les gars 😉 ). Sauf que…

Sauf que peut-être n’êtes vous pas d’inconditionnels passionnés d’Histoire ni d’archéologie. Et même si c’était le cas, vous allez vite vous rendre compte que 3 jours à crapahuter dans cet immense dédale de vieilles pierres se révèle être extrêmement fatigant. J’en ai pris conscience il y a quelques jours, lorsque j’ai emmené ma famille sur les traces de la civilisation angkorienne. Ils ont adoré, tous. Mais j’en ai vu certains se décomposer lentement au fil de la journée, entre la chaleur, l’impression de redondance et peut-être une petite overdose de temples. Heureusement, Siem Reap, la base arrière des temples d’Angkor, est aujourd’hui une destination touristique majeure de notre planète, et les choses à faire et à découvrir entre les temples sont légion. Petit tout d’horizon.

1. Visiter les villages flottants du Tonle Sap

Un grand classique. La découverte des villages flottants du Tonle Sap. La région compte plusieurs villages aux caractéristiques tout à fait différentes : villages khmers, villages vietnamiens, villages flottants, villages sur pilotis. D’expérience personnelle, tous ne valent pas le détour, mais on en parle sur un article à part où vous pourrez retrouver toutes les infos dont vous avez besoin pour visiter ces villages typiques, figés dans le temps. C’est par ici.

Kompong Kleang

Village flottant de Kompong Kleang

2. S’en mettre plein les yeux avec un show local

Et je ne parle pas simplement du musée ou des différentes galeries d’art de Siem Reap. Non, je vous parle ici d’une scène nocturne tout à fait surprenante pour une si petite ville provinciale. Certes, nous ne sommes pas à Broadway, mais la diversité des spectacles proposés risque de vous surprendre. Parmi les plus connus, on citera le spectacle de danses Apsara, un classique, zéro risque, pour une introduction réussie avec les danses et musiques traditionnelles khmères. Si en plus vous avez l’opportunité d’y assister lors d’une soirée spéciale à l’intérieur même d’un célèbre temple d’Angkor, alors là, les amis, vous vous en souviendrez longtemps !

Tout aussi célèbre, le superbe show de l’association Phare Ponleu Selpak et son cirque moderne époustouflant. Un incontournable. Ils jouent à guichet fermé presque tous les soirs, pensez donc à réserver durant la haute saison. Quand la tradition khmère rencontre les arts du cirque, c’est ça Phare. Ça saute, ça vole, ça brûle, l’énergie dégagée sur scène est sans pareille, et on en ressort avec les yeux qui brillent, comme des gamins. Fantastique. C’est vraiment l’un de mes gros coups de cœur du Cambodge, et c’est pour ça que j’en parle un peu plus en détail sur ce lien.

Un troisième spectacle qui vaut le détour à Siem Reap est le théâtre d’ombres. Des spectacles de marionnettes traditionnelles guidées par des mains de maîtres tout en finesse. Parmi les plus connus, on peut citer le théâtre de l’hôtel La Noria, dont le spectacle est réalisé par des bénéficiaires de l’association Krousar Thmey, une ONG venant en aide aux enfants sourds ou aveugles, pour lesquels l’intégration dans la société (travail, famille…) reste compliquée.

Enfin, le dernier spectacle que je recommande serait le Bokator, cet art martial traditionnel khmer à la fois beau, intriguant et impressionnant.

Le cirque Phare

Le cirque du Cambodge, Phare

3. S’envoyer en l’air

Les activités à sensation sont plutôt bien développées autour de Siem Reap. Rafting, hélicoptère, quad, j’en passe et des meilleures. Mais s’il ne fallait en retenir qu’une, je choisirais le célèbre Flight Of The Gibbons et son parcours aventure à travers les arbres du site d’Angkor. Tyroliennes, filets, rappel, une après-midi sportive en famille ou entre amis et une vraie valeur sûre pour s’éclater pendant quelques heures.

4. Se rafraîchir la tête sous une cascade

Particulièrement agréable durant les grandes chaleurs, une escapade à la journée vers la montagne de Phnom Kulen est un bon moyen de découvrir une partie du site d’Angkor tout aussi importante pour les Cambodgiens, mais pourtant très différente du reste des temples en matière de découverte. Phnom Kulen, c’est le berceau de la civilisation angkorienne ; c’est ici que tout a commencé, ce qui en fait encore aujourd’hui l’un des lieux les plus sacrés du Cambodge pour le peuple khmer. Entre la pagode, son bouddha couché et quelques ruines anciennes, on apprécie la rivière de Kulen et ses sculptures phalliques, mais c’est surtout l’impressionnante cascade dans laquelle vous pourrez piquer une tête qui fera de cette journée un moment particulièrement agréable. On en parle ici plus en détails.

Phnom Kulen cascade

Les chutes de Phnom Kulen

5. Faire du vélo dans la campagne

Vous déciderez peut-être de découvrir une partie du site d’Angkor à vélo et je ne peux que vous y encourager. Entre deux temples, n’oubliez surtout pas d’aller vous perdre de villages en rizières, à la rencontre des Khmers et de ce mode vie rural qui donne son charme à tout le royaume. Je n’ai pas de destination spécifique à vous recommander, si ce n’est de vous laisser porter par votre instinct, de découverte en émerveillement (oui je sais, c’est beau, c’est la réalité du Cambodge).

La campagne à Angkor

La campagne à Siem Reap

6. Se faire plaisir

Et oui ! Si vous avez envie de vous accorder quelques petits plaisirs, Siem Reap est une destination idéale pour son offre de services en tous genres. Si vous avez envie de craquer pour un bel hôtel, c’est clairement le bon moment. La ville compte un nombre assez impressionnant de superbes adresses intimistes, dans de sublimes villas ou resorts à des prix qui n’ont rien à voir avec ceux pratiqués en Europe. Rien de tel, après une journée à marcher en plein cagnard, que de recevoir un massage au bord d’une superbe piscine tropicale. Allez, je vous donne quelques adresses que j’aime particulièrement : Shinta Mani Club, Navutu Dreams, Villa Kiara, Maison Polanka, Heritage Suites, La Résidence d’Angkor, Victoria Angkor Resort, Angkor Village Resort ou encore le Park Hyatt. Ce sont tous de très très belles enseignes, malgré, vous l’aurez remarqué, un certain manque d’originalité dans leur nom pour la plupart…

7. Faire la fête

Le soir, je vous donne rendez-vous sur Pub Street. On se retrouve au Temple Bar ou Angkor Wat Bar pour socialiser autour des fameux buckets d’alcool à seulement quelques dollars, le tout coulant à flot au son d’un battle de musiques occidentales entre les différents clubs du quartier. Les plus courageux termineront la soirée sur les temples (les vrais, pas le bar !) pour y observer le lever du soleil, enfin… si vous en êtes encore capable. À faire au moins une fois, complètement dingue et assez magique.

Mais encore…

Et oui ce n’est pas fini. Ces 7 activités ne représentent qu’une toute partie de l’éventail de possibilités qu’offre une ville comme Siem Reap. C’est globalement ce que j’aime y faire personnellement lors de chaque visite dans la base arrière des temples d’Angkor. Et j’ai pu mettre ma famille au banc d’essai dernièrement. Verdict, entre ces belles choses à découvrir et les temples d’Angkor, ils m’ont tous avoué que Siem Reap resterait leur moment fort de leur passage au Cambodge 😉 Et vous, vous seriez tentés par quoi ?

Abonnez-vous à la newsletter du blog
Soyez averti des dernières news du blog, articles, photos et vidéos. Zéro spam.

A propos de l'auteur

Breton d'origine, je pars étudier dans le grand nord en Finlande en 2011. C'est le déclic. Plus que le simple voyage, j'aime poser mes valises dans une contrée lointaine et partager la vie des locaux. Grèce, Nouvelle-Zélande, Cambodge et désormais les USA, la vie d'expatrié n'a jamais été aussi excitante. Je garde une trace de ces tranches de vie à travers ce blog et je partage photos, vidéos, infos & conseils pour celui qui souhaite se lancer dans l'aventure ou tout simplement s'évader quelques instants.

Articles similaires

12 Réponses

  1. Reglain

    tugdual
    Mon amie Susu de Siem Reap m a envoyé ton blog on avait travaille ensemble avec Hortense pour Pinterest je suis photographe et je travaillais pour Accor
    J etais à Siem reap pour la 4e fois du 1er au 8 janvier 2015 pour des vacances bravo beau blog a bientot
    Frederic Reglain

    Répondre
    • Tugdual PAUL

      Bonjour Frederic !

      Je me souviens très bien que nous avions travaillé ensemble à Paris avec Hortense !! Décidemment, le monde est bien petit :) J’espère que tout va bien pour toi et au plaisir de se croiser ici ou ailleurs. À bientôt.

      Répondre
  2. Une Bordelaise à Paris

    A Siemp Reap, nous avons adoré les temples, mais aussi la ville dans laquelle il est très agréable de se promener. Et c’est vrai que souvent on n’entend parler que des temples.
    Sinon, pour parer à la très forte chaleur qu’il y avait (nous y étions en mai à la fin de la saison sèche et je crois que c’est l’endroit où j’ai eu le plus chaud de ma vie !) : nous visitions les temples tôt le matin. Ensuite, nous revenions à notre hôtel que nous avions pris avec piscine puis nous ressortions en fin de journée explorer la ville.

    Répondre
  3. Clio

    Merci Paul pour tes articles sur le Cambodge qui m’ont bien été utile ( surtout l’article sur comment éviter la foule pour les temples ^^) .
    Si je puis me permettre je voulais aussi vous conseiller un bon plan de  » tourisme responsable » . C’est super de voyager et de découvrir des villes mais cela l’est encore plus quand on est aide les locaux .J’ai été surprise de découvrir de nombreuses adresses « responsables » à Siem Reap qui participent à la formation des locaux .
    Je pense notamment à l’hotel Sala Bai mais surtout au café de l’école de pâtisserie de l’ONG Ecole du Bayon. C’est une école de pâtisserie qui forme 20 jeunes filles défavorisés chaque année afin de leur permettre d’accéder à un emploi, bien payé et de fournir une main d’oeuvre qualifié aux grands hotels de la région . Ils ont un café dans l’école qui est vraiment très sympa : on y sert les gateaux que les élèves confectionnent et un super vrai café . Le tout au milieu d’un petit jardin , au calme . C’est une super adresse pour un petit déjeuner ou une pause gouter après les temples . J’ai pu y rencontrer les membres du staff qui m’ont parlé de l’ONG et de l’éduation des femmes . Cela s’appelle Bayon Pastry School coffee shop . A bientôt !

    Répondre
    • Tugdual PAUL

      Et merci à toi Clio pour le partage de cette info ! Je ne connaissais pas cette ONG, mais j’y ferai un tour avec plaisir la prochaine fois 😉

      Répondre
  4. Thierry et Valérie

    Sublimes photos! Merci de nous les partager ici. Nous ne sommes restés sur place qu’une semaine et nous aimerions beaucoup y retourner pour découvrir la région plus en détail. On retient vos indications d’activités…

    Répondre
  5. André Chénard

    Bonjour, je trouve tes informations très pertinentes et instructives sur le Cambodge. En novembre prochain, je serai en Thailande et je passerai sans doute plus d’une semaine au Cambodge pour visiter Angkor et les environs. Merci pour les infos. Un Canadien de Montréal.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.