Si Capri reste l’île la plus célèbre de la baie de Naples, c’est à quelques kilomètres au loin, sur Procida, que j’ai réellement découvert le charme et les couleurs de l’Italie. Procida, une île à taille humaine, calme et jusqu’alors épargnée par la tourisme de masse. Une île sur laquelle on prendra énormément de plaisir à flâner le temps d’une journée.

Corricella à Procida

L’île de Procida

Que faire sur l’île de Procida ?

Après une traversée de moins d’une heure depuis Naples, les bateaux arrivent dans le petit port de Procida. Sur les quais, l’ambiance est chaleureuse et décontractée. Bien plus authentique et calme que sa belle voisine Capri. Avec à peine plus de 10 000 habitants et une superficie de moins de 4 kilomètres carrés, il est tout à fait possible de découvrir une partie de l’île à pied. Quelques lignes de bus permettent de rejoindre les points les plus éloignés de l’île. Et sous le soleil de la méditerranée, Procida propose quelques panoramas qui valent le coup d’œil.

Corricella

C’est l’emblème de Procida. Corricella, un village extrêmement pittoresque situé de l’autre côté de la Marina. Avec ses maisons colorés, le linge qui sèche aux fenêtres et quelques habitants qui vaquent à leurs occupations, c’est un point de départ idéal pour la visite de l’île. J’ai pris beaucoup de plaisir à marcher dans les petites ruelles du village jusqu’au port. D’ici, quelques restaurants en terrasse permettent de vraiment s’imprégner du charme des environs. Avec un peu de vie locale en plus, ce fut pour moi le point d’intérêt majeur de cette journée à Procida.

L’abbaye di San Michele Arcangelo

Elle surplombe Corricella depuis les hauteurs de l’île. Si l’abbaye ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, il faut absolument s’y rendre afin de profiter d’un superbe panorama sur Corricella.

Se baigner

Ici, et c’est rare en Italie, il est possible de se baigner sur des plages dont l’accès est totalement gratuit. La région étant volcanique, le sable y est noir, mais cela n’enlève rien à la température de l’eau qui était bien assez chaude en septembre pour me convaincre d’y passer le reste de l’après-midi.

La Marina Di Procida

C’est le port principal de l’île. Et c’est d’ici que les bateaux accostent depuis Naples. C’est donc d’ici aussi que l’on quitte l’île en fin de journée. C’est d’ailleurs sur la Marina que nous avons passé nos derniers instants avant de regagner le continent, en savourant une glace à l’italienne artisanale et en discutant avec son propriétaire, extrêmement chaleureux, et fier de son business.

Procida fut donc une très jolie découverte durant cette semaine dans la région de Naples. Ce fut, avec le centre ville de Naples, probablement mon coup de cœur du séjour, car même s’il n’y a que peu à faire si ce n’est se promener et se baigner, j’ai vu en Procida le charme et les couleurs de l’Italie comme je l’avais toujours rêvé.

Se rendre à Procida

Les bateaux partent de Naples, Sorrento et des îles environnantes. Il n’est pas nécessaire de réserver votre ticket à l’avance et vous pouvez directement vous rendre au port le matin de votre visite.

Le ticket coûte aux alentours de 14€ aller/retour, mais le prix peut varier selon la saison et le bateau emprunté.

Une fois arrivé sur l’île, allez tout au bout de la Marina sur la droite. Vous y trouverez un point info où vous pourrez demander une carte de l’île et surtout l’horaire du dernier bateau pour rentrer à Naples. Personnellement je ne suis resté qu’une seule journée sur l’île, mais j’imagine qu’il est possible aussi d’y rester la nuit en regardant sur les classiques comme AirBnb ou des moteurs de recherche tels que Hundredrooms par exemple.

Abonnez-vous à la newsletter du blog
Soyez averti des dernières news du blog, articles, photos et vidéos. Zéro spam.

A propos de l'auteur

Breton d'origine, je pars étudier dans le grand nord en Finlande en 2011. C'est le déclic. Plus que le simple voyage, j'aime poser mes valises dans une contrée lointaine et partager la vie des locaux. Grèce, Nouvelle-Zélande, Cambodge et désormais les USA, la vie d'expatrié n'a jamais été aussi excitante. Je garde une trace de ces tranches de vie à travers ce blog et je partage photos, vidéos, infos & conseils pour celui qui souhaite se lancer dans l'aventure ou tout simplement s'évader quelques instants.

Articles similaires

6 Réponses

  1. Pascal

    Je viens de reconstituer à vitesse grand V mon stock de Vitamines D grâce au soleil qui irradie tes belles photos. Merci !
    A part ça, magnifique ce village de Corricella, je ne connaissais pas du tout.

    Répondre
  2. Fred

    Merci beaucoup Paul pour ton article sur Procida!
    Je voyage seul à Napoli et j’hésitais un peu à aller sur une île parce qu’on est quand même en décembre mais ton article m’a donné envie d’y passer quelques heures… et j’ai adoré !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.